artiste

D'un premier voyage en 1995, est née une histoire d'amour entre Djibouti et Marie Bénédicte Leroy. "Terre sans ombre" convoitée et au charme duquel de nombreux aventuriers, écrivains et poètes ont déjà succombé, Djibouti est une source d'inspiration inépuisable et généreuse, dont les tableaux de Marie sont l'écho des émotions qu'elle suscite. Elle puise son inspiration dans les scènes de rues, les rencontres, et nous fait découvrir des contrées reculées où le temps semble suspendu sur sa toile.

Vingt ans plus tard, après y être retournée de nombreuses fois peindre et exposer ses tableaux, elle rejoint ce pays mythique, mais cette fois ci par la mer. Elle embarque à Toulon, son port d’attache, avec une amie peintre, jusque Djibouti en passant par le canal de Suez et la Jordanie. Elle a pu au cours de ce voyage peindre chaque jour sur le motif, tout étant source d’inspiration.

A son retour, Marie-Bénédicte continue de travailler les paysages maritimes de la mer rouge tout en peignant quotidiennement sur le motif à Toulon.